Indicateurs
& documents

INDICATEURS DE SUIVI

DONNEÉS DU RAPPORT SOCIAL

ACTIVITÉ ET RESSOURCES

CONVENTION D'OBJECTIFS

Extrait de la convention 2016-2018 relatif au développement durable

 

TITRE III – RESPONSABILITE SOCIALE, CULTURELLE, ECONOMIQUE ET ENVIRONNEMENTALE

L’Opéra national de Lyon entend mener une politique de gestion solidaire et responsable, en conciliant efficacité économique, équité sociale et préservation de l’environnement.

L’Opéra national de Lyon s’engage dans un processus de développement durable, respectueux des bonnes pratiques envers les droits de l’homme, les droits du travail et l’environnement. L’objectif est de réduire les risques pour la santé et la sécurité, de promouvoir l’innovation sociale, de préserver l’énergie et les ressources naturelles, de sensibiliser les parties prenantes de l’Opéra aux questions écologiques et de les mobiliser sur des pratiques innovantes.

Quatre axes de travail structurent cette politique :

  • L’axe social ;
  • L’axe culturel ;
  • L’axe environnemental ;
  • L’axe économique.

Cette politique est mise en place dans le cadre d’un plan d’actions pluriannuel.

Article 3-1 – Responsabilité sociale et culturelle

3-1-1 – Mission éducative

L'Opéra national de Lyon développe une politique d’éducation artistique des jeunes, en collaboration avec les instances de l’Education nationale, qui consiste à les sensibiliser aux activités lyriques et chorégraphiques, notamment par :

  • Les programmations scolaires ;
  • Un travail d’accompagnement des spectacles et activités : visites, répétitions, rencontres avec les artistes, découverte des métiers, etc. ;
  • Un travail plus approfondi de pratique artistique, mené par des artistes permanents ou en résidence à l’Opéra, dans des dispositifs de type atelier artistique ou classe à projet artistique et culturel, ou toute autre forme permettant un projet de qualité ;
  • La réalisation d’outils ou de supports pédagogiques destinés aux enseignants, en lien avec les personnes compétentes de l'Education nationale (conseillers pédagogiques en éducation musicale, professeurs d’éducation musicale de l’ASPE) et des universitaires.

Seront privilégiés les élèves venant d'établissements prioritaires : en réseau de réussite scolaire, en lycée professionnel, en zone rurale. Les projets devront autant que faire se peut, s'inscrire dans une dynamique territoriale (pôle d'éducation artistique de Vénissieux, zone de veille active des pentes de la Croix-Rousse et établissements du 8ème arrondissement de Lyon).

Un comité technique, placé sous la responsabilité du directeur général, associant les services des ministères de la Culture et de l’Education nationale, de la Région, se réunira autant de fois que de besoin et au moins une fois par an, afin de définir les priorités, valider les projets présentés par les établissements scolaires, assurer le suivi des actions.

3-1-2 – Mission d’action culturelle

L'Opéra national de Lyon développe une politique d’action culturelle destinée à mobiliser autour de projets artistiques des jeunes et des adultes en situation de précarité économique ou d’éloignement culturel ou socio-géographique.

Ces actions, fondées sur la proximité et une approche participative, concernent :

  • le public défavorisé au travers de projets mis en œuvre conjointement avec les acteurs œuvrant dans les quartiers en difficulté (éducateurs, animateurs spécialisés et associations) ;
  • les publics spécifiques (handicapés, milieu hospitalier, milieu carcéral, etc.) à travers des projets ou interventions de terrain.

Les artistes permanents et les activités de l’amphithéâtre de l’Opéra national de Lyon sont étroitement associés à cette double démarche.

Un comité technique, placé sous la responsabilité du directeur général, composé des différentes instances œuvrant en faveur de la Politique de la Ville, assure le suivi de ces actions, au cours de deux réunions chaque saison.

3-1-3 – Mission d’accessibilité tarifaire

L’Opéra national de Lyon propose une politique tarifaire attractive, ajustée à la diversité des publics (tarif jeune, carte Rhône-Alpes MRA, Pass’Culture, solidarité) et en équilibre avec la préservation d’un niveau significatif de ressources propres.

Les tarifs seront définis et approuvés chaque saison par le Conseil d’administration de l’Association.

L’Opéra national de Lyon met en œuvre une action d’observation détaillée des données relatives aux publics, notamment par le suivi d’indicateurs de référence (fréquentation, abonnements, billetterie…) ou la réalisation d’enquêtes ciblées. Ces données constituent un élément d’analyse pour l’évaluation prévue à l’article 5-2.

Pour ce qui concerne la Région Rhône-Alpes, le dispositif Lycéens et apprentis à l’Opéra donnera lieu à des marchés spécifiques, indépendants de la présente convention.

3-1-4 – Mission de formation et d’insertion professionnelle

L’Opéra national de Lyon met en œuvre un programme de formation et d’insertion professionnelle visant à professionnaliser l’entrée dans les métiers du théâtre lyrique et à mieux accompagner les parcours professionnels.

Les actions de ce dispositif sont conçues à destination des élèves de la maîtrise, des jeunes artistes (musiciens, chanteurs, danseurs).

• La maîtrise de l’Opéra national de Lyon a pour vocation de former de jeunes enfants scolarisés, du CE1 à la 3ème.

Le fonctionnement de la maîtrise, dont la formation est réalisée pendant le temps scolaire en horaires aménagés, fait l’objet d’une convention avec le ministère de l’Education nationale.

• L’Opéra national de Lyon a pour vocation de repérer de jeunes artistes (musiciens, chanteurs, danseurs) et d’accompagner leur développement professionnel, en cohérence et en synergie avec les efforts déployés par les conservatoires nationaux supérieurs et les autres structures en charge de la formation artistique.

Les actions d’insertion professionnelle sont développées au cours de productions spécifiques de la saison et font l’objet d’une préparation et d’un encadrement adapté aux besoins de jeunes artistes (voir annexe I).

A terme, ces dispositifs ont pour vocation de s’étendre à tous les métiers de la production lyrique et chorégraphique (metteurs en scène, chefs d’orchestre, chorégraphes, etc.)

Un comité technique, placé sous la responsabilité du directeur général, en liaison avec les services du ministère de la Culture et de la Communication et de la Région Rhône-Alpes, se réunira autant de fois que de besoin afin d’assurer le suivi de ces actions de formation et d’insertion, tant sur le plan artistique que pédagogique.

Article 3-1-5 – Politique interne de formation et de reconversion des artistes permanents

L’Opéra national de Lyon dispense en faveur de ses artistes permanents les actions de formation nécessaires au maintien au plus haut niveau de leurs capacités techniques et artistiques.

Il poursuit à l’égard des danseurs une politique concertée de reconversion (sensibilisation, anticipation, assistance dans la mise au point d’un nouveau projet professionnel, formations diplomantes, formation professionnelle) destinée à leur ouvrir les perspectives d’une deuxième carrière et à mettre en œuvre sa réalisation.

Ce dispositif d’aide à la reconversion se traduit notamment par le maintien pendant une durée maximale d’un an du salaire du danseur pour lui permettre de mener à bien son projet de reconversion.

Ce dispositif, en cours d’installation pour les artistes du chœur, peut à terme être étendu aux musiciens de l’orchestre dans des conditions à étudier.

Article 3-1-6 – Valorisation des métiers et savoir-faire artistiques et techniques

Cette orientation vise à valoriser, notamment du point de vue de la formation professionnelle, le potentiel de connaissances et de transmission du savoir-faire lié aux métiers spécifiques ou rares de l’opéra et du spectacle vivant, représentés à l’Opéra national de Lyon.

La mise en place d’une formation spécifique à certains métiers techniques, notamment ceux du décor et du costume, pourra être étudiée en collaboration et en complémentarité des formations déjà existantes (établissements professionnels du second degré de la région et écoles supérieures de théâtre).

S’agissant d’une action nouvelle, la direction de l’Opéra devra s’attacher à rechercher des financements spécifiques pour l’exercice de cette mission, notamment auprès de partenaires publics et privés compétents (voir annexe I).

3-1-7 Politique sociale

L’opéra national de Lyon met en œuvre une politique sociale visant à conjuguer la recherche de la performance et le bien-vivre au travail.

Ces valeurs fortes sur lesquelles l’Opéra national de Lyon s’appuie sont le fruit d’une réflexion sur les questions de management, de communication interne et de prévention des risques psycho-sociaux.

Ces actions concernent plus particulièrement :

  • la recherche d’un équilibre entre vie privée et vie professionnelle ;
  • la qualité de vie au travail ;
  • la préservation de la santé et de la sécurité des salariés ;
  • l’égalité professionnelle.

Article 3-2 – Responsabilité environnementale

L’Opéra est responsable face aux enjeux environnementaux et s’efforce de réduire, dans la mesure de ses moyens, son empreinte écologique, c'est-à-dire l’impact environnemental de ses bâtiments et de ses activités.

Article 3-3 – Responsabilité économique

L’Opéra est responsable économiquement en assurant une gestion efficace et transparente pour présenter au public des spectacles de la plus grande qualité possible, en optimisant l’utilisation des moyens financiers alloués et en veillant à son impact sur l’économie locale.

SUIVI DES MISES À JOUR

La dernière mise à jour des textes date du 12 juillet 2016.

La dernière mise à jour des chiffres date du 31 juillet 2017, sauf pour :

- les données concernant l'école et les projets participatifs (dernière mise à jour le 12 juillet 2016) ;

- les données concernant les déchets banals et les papiers 'dernière mise à jour le 13 octobre 2015).