ENVIRON-
NEMENT

UN NOUVEAU PARTENARIAT AVEC L'ADEME

Dans le passé l’Opéra de Lyon a bénéficié du soutien de l’ADEME à plusieurs reprises : en 2009 pour la réalisation du Bilan Carbone et des formations à l’écoconception, en 2011 pour le développement de la plate-forme de covoiturage spectateurs. L’ADEME a également cofinancé le dispositif Optim’déchets de la CCI de Lyon dont l’Opéra de Lyon a bénéficié avec d’autres PME de la région Rhône-Alpes en 2012.

En 2016 l’Opéra de Lyon et l’ADEME vont plus loin, en concluant un partenariat de trois ans qui couvrira trois grands chantiers : l’efficacité énergétique, l’écoconception des productions, et les achats écoresponsables. Ce nouveau partenariat ouvre des perspectives inédites pour l’Opéra de Lyon.

EFFICACITÉ ÉNERGETIQUE

 

(données  non disponibles pour l'année 2014)

 

Les actions menées jusqu’à présent ont concerné en priorité le Grand Théâtre (remplacement progressif des sources lumineuses incandescentes par des LED, installation de capteurs d’éclairage automatiques dans les sanitaires et des systèmes intelligents dans les cages d’escaliers, remplacement des groupes de production thermo-frigorifiques). En 2015, un bardage avec isolation thermique, a été posé sur le bâtiment des ateliers de décors.

 

_______________________________

Périmètre : consommations d’électricité du Grand Théâtre et consommations de gaz des ateliers des décors & costumes.

ÉCOCONCEPTION

Capriccio_salle

Maquette du décor réalisé par Christian Friedländer pour la production Capriccio, opéra de Richard Strauss mis en scène à l'Opéra de Lyon en mai 2013 par David Marton, en coproduction avec La Monnaie / De Munt (Bruxelles).

_____________________________

Depuis 2013, les ateliers de décor de l'Opéra de Lyon mènent des recherches appliquées sur l'utilisation du carton - matériau léger, d'une mise en œuvre économe, et fortement recyclable - dans la construction de décors et d'accessoires. Une première étude a été réalisée en 2013 ; elle s’est concrétisée par la conception et fabrication d'une plieuse à carton cannelé, et la réalisation d'armoires ultralégères et recyclables. En 2014, une deuxième étude expérimentale des caractéristiques mécaniques du carton alvéolaire (2014) a permis de fabriquer des estrades en carton pour une exposition de costumes. Enfin en 2015 une étude expérimentale a porté sur les caractéristiques mécaniques du carton cannelé, l’objectif étant d’améliorer la durée de vie des armoires de stockage en carton.

Les ateliers de décors axent aujourd'hui leurs travaux sur la conception d'un châssis en carton, qui supporterait seul la décoration (manutention facilitée, stockage réduit, recyclage possible, minimisation des déchets) et s'assemblerait à des éléments structurels dits « répertoire » (châssis bois, béquilles et chariots acier), standard et réutilisables, ou des éléments structurels du commerces type pont aluminium ou échafaudage.

 

_____________________________

Capriccio_photo_011

Répétition de Capriccio dans le décor.